Quand la nuit arrive, et le soleil se couche…. la tristesse s’installe dans mon âme ( O sole mio, 1898 )

Tagged | Posted in travels

Franchement on n’a vraiment pas de temps pour rester triste au couché du soleil, surtout quand on essaye de le photographier. C’est vrai que l’image évolue plus lentement qu’au levé du soleil. Donc on a plus de temps pour réfléchir à la composition par exemple et on peut même se déplacer en pleine munition de combat pour changer l’angle de prise de vue. Mais de toute façon le temps manque terriblement ! On avait 20 minutes de retard à Tanah-Lot sur le temps prévu (avec les années le trafic  à Bali devient de plus en plus accablant) et on était obligé de gagner sa place au soleil presque en se bataillant. En plus contrairement à mes habitudes je n’avais pas de Petrovitch derrière mon dos. Lui après l’escalade sur le Kintmani il se baignait dans les rayons de gloire sur le lit de sa chambre de l’hôtel entouré par la famille admirative. Alors je ne pouvais compter que sur ma vue brutale d’un journaliste du "National Géographique", – j’étais recouvert de sacs à dos, de trépieds et d’autres "gadgets" photographiques… Bizarrement ça a marché, et la foule de touristes "avec-de-pauvres-appareils-photos" m’a octroyé une mini-place avec vue sur le temple. Tanah-Lot fait partie des six temples les plus sacrés de Bali, vous pouvez trouver la légende sur Google. En fait elle est assez banale : le temple est sorti de la roche et s’est posé dans la mer après un simple geste de la baguette magique d’un sorcier. Une sorte de Copperfield antique quoi ! Moi j’étais plus intéressé par l’image, car le couché du soleil à Tanah-Log est aussi populaire que celui de Uluwatu. Et il faut avouer que je ne suis pas resté sur ma faim – l’image était là…

1.

Continue reading

Et il habite au centre de chaque ville… et toi tu veux être à côté de lui…

Tagged | Posted in travels

Je parle de l’amour bien sur… Peut être n’est-il pas au centre de toutes les villes, mais à Oviedo il y habite certes ! Quand j’ai annoncé dans mon dernier post cette ville, la question la plus souvent posée dans les commentaires c’était : « C’est le même Oviedo que dans « Vicky, Cristina, Barcelona »? » Oui ! C’est le même… où Huan Antonio a invité Vicky et Cristina pour faire une balade dans les petites ruelles et le soir même faire l’amour à trois. Il a misé sur une carte sure, le salop… la ville est magique, avec de l’ambiance et très romantique ! Rien que les mots « la capitale de la principauté d’Asturies » me foutent la chair de poules ! Regardez tout d’abord et après je vais vous poser une question…
1.
Photobucket

Continue reading