#144. Le portrait de Puffin. Islande.

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Posted in phototour, travels

Le destin m’emmène dans le labyrinthe des villes et des maisons…

Tagged , | Posted in phototour, travels

Voila que le stage photographique du printemps à Toscane a fini. Il était en même temps et le plus réussi et le moins réussi. D’un côté on avait une super équipe et il faisait particulièrement beau. Chaque levé et chaque couché du soleil était inoubliables. On a vu du brouillard, le soleil, la neige, les arcs-en-ciel, les pluies et les nuages. Toscane était comme une femme coquette devant nous et changeait ses habits soignés tous les jours. Il nous restait juste à fixer tout ses miracles sur nos caméras. Mais de l’autre côté moi j’ai été horriblement mal chanceux durant ce voyage. Jamais je n’ai eu autant de problèmes que cette fois. Un jour avant le départ on m’a cassé la vitre dans le minibus avec lequel je devrais partir et on m’a piqué tout mon matériel de ski. Après j’ai cassé une dent. Après je me suis aperçu que mon assurance de voiture est arrivé à sa date d’expiration… Il fallait résoudre tout ça en une journée. J’ai réussi. La première journée de route de Prague à Rome ma voiture tombe en panne ! J’ai failli être en retard pour aller chercher mes coéquipiers à l’aéroport. Mais ça s’est résolu aussi. La première journée de notre stage à Civita j’ai laissé mon sac avec le passeport et tous les papiers dans un café – jamais retrouvé ! Et encore un tas de petits embrouilles que je ne cite même pas. Et pour finir au centre de Rome, pendant les dix minutes qu’on était à la réception de l’hôtel on m’a encore cassé la vitre de la voiture. Donc au revoir Macbook Pro, la tablette, le disque dur avec toutes les photos du stage. Et ça c’était le pire… Voilà je me suis plaint et ça va mieux. Maintenant je trie tout ce qui restait sur les caméras, je vais vous montrer photo par photo et en voilà la première !


Pitiliano au levé du soleil. La ville incrustée dans le rocher, avec pleins de labyrinthes, les plus gentils vieux, le magnifique dolce et le vin blanc super bon. Et les petites ruelles de la ville – c’est un vrai petit bonheur ! Je vais vous les montrer la prochaine fois. A bientôt !

Je voudrais que la ville ressente le ciel par chaque son nerf, chaque sa fenêtre…

Tagged , | Posted in phototour, travels

Je voudrais que la ville ressente le ciel par chaque son nerf, chaque sa fenêtre…

C’était la plus folle journée de ma vie ! Dans le post précédent j’ai déjà décrit comment ça a commencé. Maintenant je vais vous dévoiler la fin ! Quand on s’est réunis dans le gîte, trempés et fatigués, les émotions débordaient ! Devant une tasse de thé bien chaud on se racontait nos aventures sous la neige. On voulait déjà aller chacun dans sa chambre pour se poser un peu avant le diner, quand notre propriétaire Anne-Marie est arrivé en courant pour nous annoncer que cette nuit il y aura les Grandes Marées ! J’avais prévenu d’avance mes stagiaires que c’était possible et certains ont même emmené les bottes, mais bientôt on s’est rendu compte qu’il fallait avoir au moins des cuissardes… Cette nuit l’eau est monté à 1,6 mètre ! C’était la 6-ième hauteur d’Aqua Alta dans le centenaire ! Malheureusement il n’était pas possible de prendre ça en photo. J’expliquerai plus tard pourquoi. Et là je vous invite à regarder les photos de la neige faites avec mon Canon 5d Mark III…

Photo 1.

Continue reading

Danser sous la neige…

Tagged , | Posted in phototour, travels

Je ne sais pas s’il existe pour moi un spectacle plus impressionnant que la neige à Venise ! J’assiste au troisième carnaval et pour la troisième fois il neige ! Super chance ! Cette fois j’ai décidé de ne rien laisser passer à côté. Armé de mes deux caméras (une réglée pour le format moyen en macro en 120 et 5D Marc 3 en format universel 24-70) je me suis précipité pour prendre le vaporetto. Il fallait que je me déplace de Ferrovia jusqu’à Saint-Marco – c’est à travers tout Venise par le Grand Canal. Heureusement que le bateau n’était pas trop plein, mais ses passagers étaient persuadés sans doute que j’étais fou. Excité comme je l’étais, je faisais des allers-retours entre les bords sans cesse. En une demi heure j’ai dit « permesso » peut être 500 fois ! Le gamin qui était chargé de l’amorçage m’aidait à traverser la foule, le commandant a ouvert tous les hublots et tout le long du trajet essayait de me déstresser en me posant des questions. Surement il n’avait jamais vu de malade pareil. Quand je vais mourir et je vais repenser aux moments les plus heureux de ma vie, ça sera l’un d’eux…

Photo 1.

Continue reading

La ville continue de rêver dans le froid…

Tagged , | Posted in phototour, travels

Ce matin était comme les autres. Vers 7 heures on était à Saint-Marco en recherche de nouveaux masques, sujets et idées. Réchauffés par une bouteille traditionnelle d’Egermaster et les gants chauds on ne s’inquiétait plus pour le froid. Le soleil qui réveille d’habitude les photographes ici et les rend euphoriques n’était pas la. Donc l’ennuie commençait à s’installer mais il était chassé par une rencontre avec Dorell Gulin, le photographe américain, qui était notre guide dans le voyage vers les pingouins en Géorgie du Sud. On s’est serré dans les bras et il m’a présenté à ces mamies qui étaient avec lui en stage photo. Une rencontre très agréable et nostalgique. Il faut dire qu’en trois ans de photos matinales à Saint-Marco tu commences à connaitre la moitié de gens ici. Mais retournons à nos masques…

Photo 1.

Continue reading

Et de nouveau la scène, le tournage et le rappel…

Tagged , | Posted in phototour, travels

Ce matin à Saint-Marco il y avait moins de photographes, c’était surement les plus têtus et expérimentés qui restaient. Trouver les bons endroits des prises de photos devenait de plus en plus difficile. Normalement c’était comme ça : le petit matin, les masques joliment mis en scènes et autour de chacun d’eux au moins 10 photographes. La première catégorie, ceux que je détestais – ceux qui utilisaient le flash. Il y en avait pas mal – à commencer par les amateurs avec des pauvres appareils photos et pour finir par les maniaques professionnels avec l’éclairage des studios de photos. Une tiers des photos matinales était surexposée à cause de cela. Et le deuxième groupe aussi désagréable – les fans des objectifs grands angles. Eux, ils voulaient absolument mettre son appareil carrément dans la « gueule » du masque et toi t’attendait désespérément pendant qu’ils faisaient leurs cadres hyper-artistique et pas comme les autres. Mais il y avait encore une catégorie de photographes, la plus pénible à mon avis, – les dieux de la photographie. Ils considéraient que tout leur appartenait. Avec l’un d’eux j’ai eu presque la guerre dans cette galerie…

Photo 1.

Continue reading

La lumière de la lune nous emmène le souffle du temps, mais les visages sont cachés par la brume…

Tagged , | Posted in phototour, travels

Je veux vous raconter mon stage photographique au carnaval de Venise, alors que les souvenirs de ces 5 journées de folies sont encore bien vifs dans ma mémoire ! Le 8 février, le jour du début officiel du carnaval, je suis allé chercher mon équipe à l’aéroport de Marco Polo. Deux verres de rouge de Toscane ont aidés à créer une chaleureuse ambiance et nous sommes partis à l’hôtel. Les chambres ont dépassé toutes nos espérances – les intérieurs luxueux, les poutres en bois, les meubles anciens, la sortie sur le toit d’où on admirait Venise… Que du bonheur, bref après on a compris que le simple trois étoiles aurait suffit largement. Mais ce n’est pas de ça que je veux parler aujourd’hui… Cet après-midi on est allé à Osteria Djardinetto où j’ai présenté à mes coéquipiers Larissa et Verdjiljo – les meilleurs restaurateurs de Venise, d’après moi ! Et comme je m’en doutais, on y a passé toutes les soirées ! Et, tôt le matin, la cohue générale à San Marco où se trouvaient les masques et de nombreux photographes. On jouait des coudes pour accéder aux meilleurs endroits, d’autant plus que nous manquions de lumière. Pas mal pour l’entrainement !

Photo 1.

Continue reading